Accueil > Bonnes tables > Monsieur Bleu (pour conclure)

Bonnes Tables

Monsieur Bleu (pour conclure) 30.07.13

imprimer
   

En intimité du très cérébral Palais de Tokyo, une de ces petites machines à vanité se penche régulièrement au balcon de Paris au prétexte d’un décor prenant ses aises comme ses hauteurs, sous influence post-Art Déco. On s’y attable comme on se balade, finalement, dans le fameux bunker arty avec ce zèle citadin, opportuniste, souple et snob ! Le service accompagne, le public cherche le miroir et l’assiette très «nouvelle brasserie», cabotine gentiment à ne pas jouer les invisibles. Inutile de vous passer l’addition, gentiment sulfureuse. De celle qu’on préfère découvrir en lunettes noires depuis la terrasse d’envergure où la tour Eiffel offre cette politesse de vous tomber sur le coin du bec.

Un plat : vitello tonnato (le veau tranché fin sauce câpres anchois).
Un verre : Crozes Hermitage Equinoxe de Maxime Graillot.
Une table : au déjeuner, dedans. Au dîner, en terrasse.
Service : consciencieux.
La note SVP ! Entre 45 et 70 euros.
Parking : Voiturier.

Emmanuel Rubin