Bonnes Tables

Pleine Terre 03.12.18

imprimer
   

Pour négocier

Il y avait là le Kambodgia, l’un de ces asiat’ à smoking et baguettes comme le XVIe les affectionnait avant que les nouveaux appétits ne se réveillent un peu à l’exotisme. Lui succède
cette joliment baptisée Pleine Terre, maison soyeuse, sophistiquée que Jimmy Desrivières,
baroudeur du Michelin et de quelques ailleurs, a choisie pour poser racines, souvenirs,
casseroles et bagages. Ne pas attendre de ce parcours le grand souffle des longs cours,
mais une table diplomatique à métisser le style grand chef (saint-jacques de plongée,
gingembre, citron noir), à policer les épices (dorade sauvage, coco de Paimpol, curcuma,
coriandre) et à croiser une certaine Martinique du côté de Chaillot. En attendant, en
février prochain, que le Guide Rouge accorde son macaron, le rhum se sert au salon et les
havanes passent au fumoir.

Un plat : agrumes, biscuit semoule, sorbet miel.
Un vin : visitez plutôt les rhums.
Une table : l’as.
Service : d’une belle complicité.
La note, svp ! Menus à 29 et 35 euros (déj.), 45 euros (dîn.). Le double à la carte (80 euros).
Où et quand ? 15, rue de Bassano, (XVIe).
Tél. : 09 81 76 76 10. Fermé samedi et dimanche.
Emmanuel Rubin