Accueil > Bonnes tables > L'Auberge du Roi Gradlon

Bonnes Tables

L'Auberge du Roi Gradlon 30.04.14

imprimer
   

Hors ses terres, loin de sa mer, la cuisine bretonne donne cette impression de s’être, un jour, enfermée dans une crêperie avant de jeter la clé par-dessus bord. Du coup, ravi de la découvrir hissant les voiles de la revanche derrière la jolie proue de cette Auberge poussant un peu plus loin que le bout de la galette. Il y a là un décor de manoir contemporain, paisible comme week-end. On a le sentiment d’avoir laissé sa chambre à l’étage… Et l’assiette d’accompagner avec cette idée d’un terroir courtois, bretonnant à fines gouttes (étrilles en gelée de carapace), raffinant le grimoire (velouté Dubarry) jusqu’à déployer le bagad en deux plats : Kig Ha Farz, belle densité de pot-au-feu (boeuf, far, lard, légumes, bouillon) superbement dégraissé et, plus loin, un Kouing Amann, insatiable, craquant de partout, siphonnant la saucière de caramel beurre salé. Et nous avec.

Un plat :
le Kig Ha Farz.
Un vin : plutôt un cidre de chez Eric Bordelet.
Une table : la 4 ou la terrasse.
Service : courtois, disponible.
La note, SVP ! Env. 60-70 euros à la carte, menus habiles à 24 et 30 euros (déj).
Parking : Patriarches (42, rue Daubenton).

Emmanuel Rubin