Accueil > Bonnes tables > BIONDI (pour négocier)

Bonnes Tables

BIONDI (pour négocier) 11.02.16

imprimer
   

À deux pas du Cirque d’Hiver, dans ce petit périmètre du XIe qui reprend peu à peu sa bohême après triste saison, une table à mipente de la capitale et de la pampa, montée par une sémillante équipe argentine. Laquelle, loin du folklo, ménage le terroir gaucho et une vraie sensibilité culinaire. À commencer par le registre carnassier, domestiqué à la braise et traité avec esprit : belle nature de selle d’agneau juteuse, rosée, prolongée d’une délicatesse de pois chiche et d’une émulsion d’ail. Plus charpenté, un carré de sanglier auquel des salsifis grillés apportent un supplément de saine rusticité. Une cuisine habile à croiser le citadin et les grands espaces à la manière du décor, joliment fagoté dans ses façons de saloon design.
 

Un plat : de rares coeurs de boeuf grillés, jus déglacé, topinambours croquants.
Un vin : un blanc argentin, Amalaya.
Une table : côté banquette.
Service : charmeur.
La note, SVP ! Entre 30 et 50 euros à la carte, menus (déj) à 18 et 22 euros.
Où et quand ? 118 rue Amelot, Paris (XIe).
Tél. : 01 47 00 90 18. Fermé dimanche.
Parking : Temple (132 rue du Temple).

 

Emmanuel Rubin