Accueil > Bonnes tables > PLUME (pour négocier)

Bonnes Tables

PLUME (pour négocier) 19.04.16

imprimer
   

Certaines enseignes suffisent parfois à trahir un restaurant, si ce n’est à le caricaturer, d’autres font mouche ! Quelques mots de façade qui, dans leur sincérité, se retrouvent à nous dire ce qui fera l’humeur des lieux autant que le fond de l’assiette. Ici, un seul mot : Plume ! Double syllabe pour annoncer une maison disponible, conciliante, légère. Non parce qu’à chaque recette, on surveille le tour de nos hanches, mais bien plutôt parce qu’un jeune chef et son frais décor s’entendent à dimensionner l’entrain et le contemporain, le ton juste, la touche judicieuse et un menu déjeuner, touchant à ne pas cartonner (25 euros tout ronds) autrement que par la qualité du propos (velouté de racines de persil, cabillaud-poireaux crayons-vinaigrette gribiche, pomme rôtie-caramel beurre salé-ricotta).

Un plat : au petit bonheur la carte, l’œuf poché au court-bouillon.
Un vin : une bière à l’encre de seiche, étonnante sur le cabillaud.
Une table : la 2.
Service : féminin singulier.
La note, SVP ! À la carte, env. 50 euros. Menus à 21 et 25 euros (déj).
Où et quand ? 24 rue Pierre Leroux, Paris (VIIe). 
Tél. : 01 43 06 79 85. Fermé dimanche, lundi et, au dîner, du mercredi au vendredi.
Parking : Bon Marché, 24 rue de Sèvres, Paris (VIIe).

Emmanuel Rubin