Accueil > Bonnes tables > Divellec (pour conclure)

Bonnes Tables

Divellec (pour conclure) 28.10.16

imprimer
   

Retour flambant (flambeur ?) pour cette ex-cantine de la République et de la mondanité, ancien antre béni de la Mitterrandie et des gros poissons de la politique. Sous la houlette de Mathieu Pacaud, nouvel homme fort de la gastrosphère parisienne, l’adresse se gagne un allant, un luxe souple et une fine cuisine marine, prodigue à réconcilier les appétits de toutes écailles en larguant toutes les amarres du genre (fruits de mer, sushis et céviche au bar, poissons grillés entiers à partager et tout ce qu’il faut de compositions pointues). Le tout lâché dans un décor très nouvelle Rive Gauche, mélange de chic et de sex-appeal.

Un plat : palourdes en croûte de noix, pastilla de thon rouge.

Un vin : un rhône blanc Saint-Peray de chez François Villard.

Une table : la banquette d’angle salle de gauche, salon privé

Service : dans l’esprit Costes.

La note, SVP ! Menus à 50 euros (déj), 90 et 150 euros, hors les poissons crus du comptoir promis pour très vite.

Où et quand ? 18 rue Fabert, Paris VIIe. Tél. : 01 45 51 91 96.

Voiturier.

Emmanuel Rubin
SuperReturn CFO/COO - site