Accueil > Deals > Acceres - Certis

DEALS

Acceres - Certis

Vous n'êtes pas identifié. Seuls les menus Guide PE et Grands Prix sont en accès libre. Vous disposez donc du formulaire de recherche en mode "démonstration". Pour accéder à la version complète de celui-ci, veuillez saisir vos identifiant et mot de passe en haut à droite, ou rendez vous sur la page Abonnement pour vous abonner.

LÉGENDES
  • Valeur : equity value pour le LBO, deal value pour le venture/dév.
  • M&A : conseil M&A
  • B : brokers, banques introductrices
  • J : conseil juridique
  • A : audit financier
  • F : audit fiscal
  • S : audit social
  • AS : audit stratégique
  • D : dette (senior ou globale)
  • M : mezzanine
  • SL : second lien
  • JD : juridique dette
  • Notes : les LBO comprennent les MBO, MBI, build-ups, etc. les investisseurs sont désignés par le (plus récent) nom de la société de gestion
  • ESG : Environnement, Social, Gouvernance
Rechercher un deal

Private Equity Magazine
Le journal des professionnels du capital investissement
LÉGENDES
  • Valeur : equity value pour le LBO, deal value pour le venture/dév.
  • M&A : conseil M&A
  • B : brokers, banques introductrices
  • J : conseil juridique
  • A : audit financier
  • F : audit fiscal
  • S : audit social
  • AS : audit stratégique
  • D : dette (senior ou globale)
  • M : mezzanine
  • SL : second lien
  • JD : juridique dette
  • Notes : les LBO comprennent les MBO, MBI, build-ups, etc. les investisseurs sont désignés par le (plus récent) nom de la société de gestion
  • ESG : Environnement, Social, Gouvernance
RESULTATS DES DEALS
Cliquez sur une ligne pour afficher le détail
Date
Valeur (M€)
Type
Cible
Investisseurs (% du capital)
Cédants (% du capital)
Pays
 
28/05/2020
NC
Build-up
Acceres - Certis
Ekkio Capital
Certis Europe
France
Allemagne
Secteurs :
Chimie-matériaux

CA (M€) : 50
CONSEILS :
CONSEILS :
 
Ekkio Capital a amené sa participation Acceres à un premier palier mais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En intégrant les actifs allemands de Certis puis Syntech Research - le closing a pris du retard avec la crise sanitaire mais devrait être réalisé dans les prochaines semaines -, la plateforme de R&D pour l’agrochimie (tests et homologation de produits phytosanitaires) va atteindre le seuil des 50 millions d’euros de revenus et dépasser les 500 salariés. Il y a quatre ans, Ekkio avait pris plus de 70% du capital de la société allemande Gab Consulting pour en faire la première brique de cet édifice ; elle faisait alors 5 à 6 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Dès le départ, nous avons identifié que le secteur de l’agroscience était très fragmenté, dominé par un acteur coté, Eurofins. Les clients, de leur côté, sont très concentrés puisque les dix plus gros acteurs représentent plus de 70% du marché. Il y avait donc une logique à construire un groupe intégré européen puis international pour accompagner la tendance à l’externalisation de la R&D à l’œuvre dans ce secteur comme elle l’a été dans l’industrie pharmaceutique», retrace Thibaud Gachet, directeur associé chez Ekkio Capital. Comme à son habitude, le fonds a donc actionné le levier de la croissance externe en réalisant cinq build-up.

Gab Consulting a d’abord été rapproché de Promovert au printemps 2017 pour créer Acceres, puis le groupe a mis la main successivement sur Phyteurop et Biotek avant de parachever cette première étape avec Syntech et Certis. « Syntech nous apporte une présence internationale puisqu’il est présent aux Etats-Unis, au Brésil et en Asie, et nous ouvre la voie à des grands comptes », note Thibaud Gachet. Ce groupe est présent, comme Acceres, sur les trois métiers des essais en plein champs, des analyses en laboratoires et du conseil réglementaire.

Avec Certis, la plateforme s’adjoint de nouvelles capacités de tests en plein champs et une petite activité de formulation de nouvelles molécules en Allemagne. Le périmètre faisant l’objet du build-up comporte deux sites et concerne une quinzaine de personnes. Il s’agit pour Certis, le groupe japonais vendeur et client d’Acceres, d’externaliser la R&D pour se concentrer sur la production et la vente de produits agrochimiques. Cette acquisition a été autofinancée par la société. Parmi les opérations précédentes, certaines avaient nécessité un réinvestissement d’Ekkio : depuis 2016, en comptant son ticket initial, le fonds a investi 13 millions d’euros dans sa plateforme. 
Date : 28/05/2020
Valeur (M€) : NC
Type : Build-up
Cible : Acceres - Certis Cliquer pour afficher
Secteurs :
Chimie-matériaux

CA (M€) : 50
Pays : France
Allemagne
Ekkio Capital a amené sa participation Acceres à un premier palier mais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En intégrant les actifs allemands de Certis puis Syntech Research - le closing a pris du retard avec la crise sanitaire mais devrait être... Cliquer pour afficher
Ekkio Capital a amené sa participation Acceres à un premier palier mais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En intégrant les actifs allemands de Certis puis Syntech Research - le closing a pris du retard avec la crise sanitaire mais devrait être réalisé dans les prochaines semaines -, la plateforme de R&D pour l’agrochimie (tests et homologation de produits phytosanitaires) va atteindre le seuil des 50 millions d’euros de revenus et dépasser les 500 salariés. Il y a quatre ans, Ekkio avait pris plus de 70% du capital de la société allemande Gab Consulting pour en faire la première brique de cet édifice ; elle faisait alors 5 à 6 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Dès le départ, nous avons identifié que le secteur de l’agroscience était très fragmenté, dominé par un acteur coté, Eurofins. Les clients, de leur côté, sont très concentrés puisque les dix plus gros acteurs représentent plus de 70% du marché. Il y avait donc une logique à construire un groupe intégré européen puis international pour accompagner la tendance à l’externalisation de la R&D à l’œuvre dans ce secteur comme elle l’a été dans l’industrie pharmaceutique», retrace Thibaud Gachet, directeur associé chez Ekkio Capital. Comme à son habitude, le fonds a donc actionné le levier de la croissance externe en réalisant cinq build-up.

Gab Consulting a d’abord été rapproché de Promovert au printemps 2017 pour créer Acceres, puis le groupe a mis la main successivement sur Phyteurop et Biotek avant de parachever cette première étape avec Syntech et Certis. « Syntech nous apporte une présence internationale puisqu’il est présent aux Etats-Unis, au Brésil et en Asie, et nous ouvre la voie à des grands comptes », note Thibaud Gachet. Ce groupe est présent, comme Acceres, sur les trois métiers des essais en plein champs, des analyses en laboratoires et du conseil réglementaire.

Avec Certis, la plateforme s’adjoint de nouvelles capacités de tests en plein champs et une petite activité de formulation de nouvelles molécules en Allemagne. Le périmètre faisant l’objet du build-up comporte deux sites et concerne une quinzaine de personnes. Il s’agit pour Certis, le groupe japonais vendeur et client d’Acceres, d’externaliser la R&D pour se concentrer sur la production et la vente de produits agrochimiques. Cette acquisition a été autofinancée par la société. Parmi les opérations précédentes, certaines avaient nécessité un réinvestissement d’Ekkio : depuis 2016, en comptant son ticket initial, le fonds a investi 13 millions d’euros dans sa plateforme.