Accueil > Bonnes tables > Le Bouillon (pour négocier)

Bonnes Tables

Le Bouillon (pour négocier) 28.02.15

imprimer
   

Voilà une table hirondelle ! De celle qui vous fait tout un printemps, en lâchant son talent sans qu’on s’y attende vraiment. Un quartier où Paris se croit encore au village, un décor en frais motif rustique et, à la carte, quelques-unes de ces recettes sans autre intention que la régalade. Dans l’émotion de son émulsion, la brouillade d’oeufs frissonne de plaisir sous une volée de truffes, une sauce au vin, serrée, corsée, adoube un boeuf braisé si tendre qu’il en devient émouvant, jusqu’à cette vraie double crème qui souffle sa campagne sur la tarte aux pommes. Voilà comme une certaine idée de l’auberge citadine fortifiée par l’entrain et le contemporain de Marc Favier, ex-second de Piège.

Un plat : revigorant bouillon aux champignons de Paris, foie gras et céleri.
Un vin : un muscadet Hautes Noëlles.
Une table : la 8.
Service : sémillant.
La note, SVP ! Entre 35 et 50 euros.
Parking : Au 73, rue de Rochechouart, Paris IXe.

Emmanuel Rubin