Accueil > Bonnes tables > Ida (pour négocier)

Bonnes Tables

Ida (pour négocier) 27.07.15

imprimer
   

Lorsqu’elle y met la sincérité qu’il convient, l’Italie a ce génie de cuisiner le bonheur. S’en assurer une fois encore avec ce frais transalpin, installé dans cette rue de Vaugirard où la plupart des tables s’y entendent à généralement tirer la tronche. Ici, le décor joue les malins et le chef y met du sien. Un jeune stentor, sarde souche, solaire et sémillant, agile surtout à lâcher des compositions en arlequinade inspirée : tourteau au jus de betterave électrique et aguicheur, spectaculaire spaghettis façon carbonara détournée en une liaison à l’œuf parfait et émulsion de joue de porc, « cappucc’Ida », émulsion frissonnante vous laissant sur un petit nuage noisette.

Un plat : les carbonara.

Un vin : un rouge Dolcetto d’Alba.

Une table : côté banquette.

Service : enchanté de vous voir.

La note, SVP ! Menus à 30 et 60 euros.
Carte env. 45 euros.

Fermé le dimanche.

Parking : Pasteur Montparnasse.

Emmanuel Rubin